Comment réussir au GMAT – Trucs et Astuces pour gagner des points

GMAT
Quel que soit le programme MBA que vous convoitez, votre score de GMAT jouera un rôle capital dans vos chances d’être admis. Il n’est donc pas étonnant que, chaque année, des dizaines de milliers de candidats au MBA recherchent le même résultat: comment briller au test GMAT. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe quelques astuces toutes simples pour améliorer votre performance au GMAT.

N’attendez pas la dernière minute!


Personne ne peut se retrouver dans le 99e percentile sans avoir sérieusement préparé le GMAT avant de passer le test. Même si vous êtes un matheux de génie ou que vous êtes expert en raisonnement critique, le GMAT est ardu. D’après les créateurs du test, il faut consacrer une centaine d’heures à la préparation au GMAT pour bénéficier d’une amélioration digne de ce nom. Ainsi, vous pouvez vous préparer dans les trois semaines avant le test (c’est ce que font 35% des candidats), mais, si vous vous donnez plus de temps, votre moral et votre score ne s’en porteront que mieux. Prévoyez donc trois mois de préparation rigoureuse et régulière, et choisissez votre date de passage de test en fonction de ce planning.
Passez avant tout un test diagnostic, puis faites régulièrement des tests blancs pendant vos mois de préparation. Traitez votre révision du GMAT comme un chercheur traite une expérience scientifique: assurez-vous, au moyen de résultats mesurables et quantifiables, que votre méthode de travail est efficace. Le GMAT permet en effet de vérifier vos progrès de manière chiffrée, ce qui n’est pas le cas de nombreux autres domaines d’apprentissage. Les tests blancs que vous passerez régulièrement vous permettront de suivre le cheminement de votre score. Si vous constatez une amélioration, cela confirmera que votre préparation est efficace. Et sinon, c’est qu’il faudra essayer de travailler avec d’autres supports ou tenter un autre style de préparation. Pour vous aider à organiser votre préparation et à maximiser votre potentiel, n’hésitez pas à vous inscrire à un cours de préparation ou à suivre des cours particuliers.

Connaissez vos points forts… et renforcez-les.


Lorsqu’ils révisent, de nombreux étudiants se concentrent uniquement sur les questions auxquelles ils ont mal répondu. Cependant, le fait que vous ayez choisi la bonne réponse ne signifie pas que vous vous y êtes pris de la manière la plus efficace. Le GMAT est une course contre la montre – 78 questions redoutables à traiter en 150 petites minutes – et seule l’efficacité peut garantir un score brillant. Peut-être que, si vous vous y étiez pris autrement, vous auriez trouvé la bonne réponse deux fois plus vite. Ainsi, vos bonnes réponses doivent vous guider dans votre travail de préparation autant que vos mauvaises réponses. Cette approche, pourtant essentielle, est souvent négligée. De même, lorsque vous avez choisi une mauvaise réponse, assurez-vous de comprendre pourquoi vous avez fait ce mauvais choix, pas seulement comment choisir la bonne réponse.

Ne préparez pas seulement les questions difficiles.


L’étude des questions les plus difficiles est la meilleure préparation en ce qui concerne la plupart des tests écrits. Mais pour le GMAT, ce n’est pas la bonne méthode. Le GMAT étant un test informatisé adaptatif, plus vous trouverez les bonnes réponses pendant le test, plus il proposera des questions difficiles. Les questions sont classées selon leur degré de difficulté, de modérée à diabolique. Ainsi, les questions modérément difficiles feront appel à des stratégies et à des savoirs différents que ne le feront les questions plus ardues. Il est certes préférable de s’habituer au contenu le plus exigeant du test, mais si vous ne maîtrisez pas les questions plus basiques, les questions plus difficiles que vous aurez tant révisées n’apparaîtront même pas! Veillez donc à ce que votre planning de préparation couvre tous les types de questions, pas seulement celles situées dans les 700 points et plus.

Préparez-vous au GMAT en anglais.


La plupart des personnes qui passent le GMAT ne sont pas des natifs anglophones, or une bonne compréhension de la langue anglaise est une condition indispensable à l’obtention d’un bon score. Il y a la section “verbale”, bien sûr, mais ce n’est pas la seule raison. N’oubliez pas que le GMAT vous posera suffisamment de fil à retordre, donc n’ajoutez pas en plus une barrière linguistique! Si vous n’avez jamais étudié les maths en anglais, familiarisez-vous à ce vocabulaire. Révisez les règles de la grammaire anglaise. Lisez souvent des articles en anglais traitant de science, de finance, de technologie et de tout autre sujet habituel au GMAT. Assurez-vous que, le jour de l’examen, votre anglais soit au top niveau.

Repérez vos points faibles et adaptez-y votre stratégie.


Vous voudriez naturellement être à l’aise dans tous les domaines du test. Vous voudriez évidemment choisir la bonne réponse même pour les questions de maths les plus diaboliques. Cependant le GMAT ne donne pas vraiment plus de points aux plus persévérants. Vous aurez en moyenne moins de deux minutes par question, donc s’escrimer à résoudre coûte que coûte une question n’est pas une méthode efficace. Si vous savez que vous avez plus de mal dans un certain domaine et que la probabilité de trouver la bonne réponse est plus faible, vous pouvez améliorer votre score en choisissant une réponse au hasard et en passant à la question suivante. Vous aurez ainsi plus de temps pour les questions où vous pouvez trouver la bonne réponse.

Entraînez-vous avec de vrais tests GMAT sur ordinateur


Imaginez devoir passer un test écrit de quatre heures d’affilée, avec juste quelques mini-pauses. Ensuite, imaginez devoir passer quatre heures d’affilée à fixer un écran d’ordinateur. Et maintenant, combinez ces deux situations et vous obtenez le GMAT. Le GMAT ne teste pas seulement vos capacités de raisonnement logique et de réflexion critique, il met aussi à l’épreuve votre endurance physique. Votre entraînement devra donc comprendre des simulations fréquentes des vraies conditions du test. Où que vous passiez le GMAT, il faudra dans tous les cas vous servir d’un clavier américain. Si vous n’avez jamais utilisé de clavier QWERTY, procurez-vous cette configuration afin d’être bien préparé le jour du test. Ne perdez pas une seconde à chercher le W, le M ou les signes de ponctuation!

Votre préparation GMAT : Établissez des objectifs de progression.


Même après des dizaines d’heures d’entraînement, les améliorations de votre score GMAT ne se réaliseront que par paliers. Ne nombreux étudiants se donnent au départ des objectifs vastes et peu réalisables, par exemple “Je veux dépasser 720 points d’ici la fin du mois”. Il est préférable d’établir des objectifs intermédiaires d’amélioration plutôt que de se focaliser sur l’objectif final. Par exemple: “Je veux augmenter mon score de 50 points tous les quinze jours”. Ainsi, non seulement vous aurez plus de chances d’atteindre ces objectifs, mais en plus vous pourrez vous féliciter tous les quinze jours d’avoir réussi votre mission. Votre score s’en trouvera réellement amélioré et vous gagnerez en assurance pour le jour de l’examen.

Préparez votre GMAT, mais pensez également à votre dossier d’admission.


Le GMAT est un critère incontournable d’admission à un programme MBA, certes, mais c’est loin d’être le seul critère. Un candidat muni d’un score GMAT brillant mais sans autres arguments sérieux ne sera probablement pas choisi à la place d’un candidat doté d’un score GMAT relativement bon mais qui aura présenté un dossier de candidature en béton avec un cv impressionnant, des rédactions convaincantes et des lettres de recommandation personnalisées. La préparation au GMAT est longue et exigeante. Elle peut vous absorber entièrement. Ne vous laissez donc pas distraire par votre préparation au GMAT de tous les autres éléments indispensables d’acceptation à un programme MBA de haut niveau.

Choisissez les meilleurs cours et supports de préparation.


Un bon cours de préparation GMAT vous guidera dans le choix et l’utilisation des supports pédagogiques dont vous aurez besoin; Cela vous apportera les stratégies essentielles pour réussir l’examen et vous aidera à vous préparer en gagnant du temps. Le professeur vous motivera et vous poussera à réviser régulièrement et efficacement, Ce qui vous apportera l’assurance nécessaire pour réussir le jour J. De plus, un bon cours de préparation vous dira exactement ce qu’il faut faire et ne pas faire; ainsi, vous ne perdrez pas de temps à rechercher ce genre d’informations vous-même. Si vous voulez maximiser l’efficacité de votre préparation et minimiser le temps qu’elle prendra, alors un cours de préparation au GMAT est toujours la meilleure solution.
SIGHT Test Prep – Kaplan Certified est le numéro un européen de la préparation aux tests et aux admissions MBA, avec des centres en France, en Allemagne, en Belgique et en Suisse.
www.sight-testprep.com


Être Contacté(e)

arrow-down

Votre nom et prénom

Votre adresse e-mail

Votre numéro de téléphone

Votre message